Qualité Environnementale

REACH

« Le noir de carbone a fait l’objet d’études poussées réalisées récemment par des industriels en application du règlement dit REACH (règlement CE n°1907/2006 qui impose aux fabricants et importateurs de substances chimiques d’une certaine quantité sur le territoire de l’Union Européenne d’acquérir des connaissances sur les substances qu’ils fabriquent ou importent) desquelles il ressort que :

« Pendant la procédure d’enregistrement du REACH toutes les données disponibles concernant le noir de carbone ont été revues et le consortium a conclu que le noir de carbone est classifié comme non dangereux pour tous les critères ».

Les membres du Consortium REACH du Noir de carbone («Consortium ») ont créé une équipe de conseillers scientifiques. Cette équipe se compose de représentants des entreprises membres du consortium, ainsi que de scientifiques respectés et de consultants qui sont des experts en médecine du travail, épidémiologie,  toxicologie et hygiène industrielle.
La principale tâche de l’équipe scientifique a été de recommander et de surveiller une stratégie de recherche et de programme pour répondre aux questions scientifiques et réglementaires liées à la santé et à l’environnement et en particulier, d’aborder la question de la cancérogénicité possible.

Les résultats de ces études sont essentiels pour la compréhension des effets critiques de santé à l’exposition au NC (noir de carbone) des travailleurs de la production de NC (noir de carbone), des utilisateurs en aval et des consommateurs.

En fait, toutes ces études financées par les membres ont plus tard été utilisées dans une évaluation de NC par le IARC (2006), où il a été démontré par les études épidémiologiques qu’il n’y avait aucune augmentation des cancers chez les travailleurs exposés. Par ailleurs, le cancer du poumon observé dans les études faites sur les rats… n’était pas dû directement à une action génotoxique.

Par ailleurs, le noir de carbone n’est pas défini comme une substance dangereuse par le Règlement (CE) n° 1907/2006 du Parlement européen et du Conseil du 18 décembre 2006 (concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH)); le Règlement (CE) n°1272/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 (relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances et des mélanges); le Règlement (CE) n°790/2009 de la Commission du 10 août 2009 (modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique et scientifique, le règlement (CE) n°1272/2008 du Parlement européen et du Conseil); le Règlement (UE) n°286/2011 de la Commission du 10 mars 2011 (modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique et scientifique, le règlement (CE) n°1272/2008 du Parlement européen et du Conseil), ni évalué comme étant persistant, bioaccumulatif et toxique (PBT) ou très persistant et très bioaccumulatif (vPvB). »

Les derniers investissements environnementaux de DIALOG

  • Confinement de l’unité de craquage et de chargement automatisée.
  • Confinement du compacteur et de la benne d’évacuation des déchets de production
  • Confinement de l’entrepôt par ajout de quatre portes à détection de présence avec ouverture et fermeture automatique temporisées
  • Achat d’une balayeuse industrielle dont l’utilisation journalière favorise la qualité environnementale sur l’ensemble de la plate-forme
  • Création d’une aire de lavage qui permet le nettoyage de divers matériels de manutention et d’exploitation